Changer facilement de banque

Publié le 26/06/2020

Changer facilement de banque

Téléphone, internet, assurances, impôts,... tous ces prélèvements sur votre compte bancaire peuvent désormais passer d’une banque à une autre sans que vous ayez à vous en préoccuper.

La loi Macron de mobilité bancaire

Le gouvernement actuel a voulu faciliter la concurrence entre les banques et ainsi simplifier le départ des clients.

Le marché étant de plus en plus concurrentiel, les offres et services se multipliant, les clients souhaitent pouvoir changer facilement de banques. Mais se pose le problème des prélèvements.

Avant la loi Macron de mobilité bancaire, il fallait prévenir tous les organismes, leur faire parvenir le nouveau RIB et s’assurer qu’ils aient bien pris en compte la demande.

Alors qu’aujourd’hui, il suffit de signer auprès de sa nouvelle banque un mandat de mobilité bancaire. Cette dernière prend contact avec l’ancienne banque du client et lui demande toute la liste des prélèvements et virements permanents qui ont lieu sur le compte du client depuis les 13 derniers mois.

La nouvelle banque communique les coordonnées du client aux émetteurs qui ont 10 jours pour confirmer la modification et répondre aux clients.

La banque procède de la même façon pour les chèques non encore débités auprès de l’ancienne banque et peut même procéder à la clôture de son compte.

Les banques font les démarches à votre place

1 millions de demandes ont été faites depuis la loi Macron de mobilité bancaire. Mais on ne peut pas comparer ce chiffre puisqu’il n’existait pas de statistiques précédentes.

Néanmoins, la plupart des demandes se dirigent vers les comptes en lignes sans que les compte bancaires “classiques” soient clôturés.

Nous sommes encore attachés à nos banques traditionnelles et le changement définitif ne s’opère que lors d’importantes opérations comme l’acquisition d’un bien immobilier.

Seul point faible , la mobilité bancaire en l’état actuelle ne permet pas de transférer son épargne aussi simplement et gratuitement.

En effet le transfert de certaines épargnes est possible mais reste encore payant.

Pour exemple, le transfert d’un PEL coûterait 80 euros alors que celui d’un PEA 150 Euros et la démarche est plus fastidieuse.

Les banques font les démarches à votre place 1 millions de demandes ont été faites depuis la loi Macron de mobilité bancaire

© MontPrez Finances

21, Rue de Genève - 74100 Ambilly - N° SIRET 82431041100015 - N° ORIAS 17000765 -

finances@montprez.com - David Desprez 06.60.70.64.62 - Sophie Montessuit 06.60.55.25.29